AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Wonderwall. (Madelyn&Isaac)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Wonderwall. (Madelyn&Isaac)   Mer 18 Fév - 20:08

And after all you're my wonderwall.

10 months ago.
Quatre ans et quatre mois, jour pour jour. Quatre ans et quatre mois déjà que Madelyn rendait chaque journée meilleure. Qu'elle le rendait meilleur, même. Quand Isaac repensait à sa vie avant de l'avoir rencontré, il se demandait comment il avait bien pu faire pour tenir, pour supporter chaque journée qui s'écoulait bien trop lentement à son goût. Peut-être avait-ce été un supplice obligatoire avant de pouvoir rencontrer son âme sœur. Peu importait finalement puisque maintenant qu'il avait Maddie près de lui, il n'avait plus l'intention de connaître une seule journée sans elle. Jamais l'idée qu'il puisse être appelé au bloc, ou qu'elle puisse l'être elle aussi, ne lui serait venue à l'esprit. Après tout, séparer deux âmes sœurs serait un cruel tour du destin, pas vrai ? Alors le brun continuait naïvement à se dire qu'il allait passer chaque moment avec elle. Et pour s'assurer que sa bien aimée connaissait toute l'étendue de son amour pour lui, il comptait la surprendre le temps d'une soirée. Pourtant, ils ne fêtaient rien de spécial ; ce n'était pas l'anniversaire de la rousse ni celui de leur couple. Il désirait simplement faire preuve d'un peu de romantisme et lui montrer qu'il l'aimait toujours autant. Pour cela, Isaac avait longtemps réfléchi. Finalement, l'idée lui était venue bien rapidement. Il allait préparer une sorte de pique nique sous les étoiles. Ils n'allaient pas aller bien loin pour cela et allaient devoir se contenter du jardin de leur petite maison. Il aurait bien aimé l'emmener au Capitole, dans un de ces grands restaurants ou de ces superbes parcs mais même si sa situation était assez aisée, il ne gagnait pas suffisamment pour cela. De toute façon, il n'aurait pas vraiment apprécié aller dans un tel endroit. Il y aurait eu trop de monde et finalement, l'artisan aurait été plus mal à l'aise qu'autre chose. Alors, leur jardin allait faire l'affaire. C'était bien plus intime. Il avait d'ailleurs pris sa journée pour pouvoir tout préparer, profitant de l'absence de Madelyn, partie travailler. Celle-ci pensait sans doute qu'il était dans sa boutique, travaillant sur un projet pour un client important. C'était ce qu'il lui avait faire croire pour pouvoir expliquer ses absences un peu plus fréquentes sans qu'elle ne se doute qu'en fait, il lui préparait une petite surprise. Isaac passa la matinée dans le jardin pour le rendre plus présentable. L'après-midi fut dédié à la cuisine – enfin il fallait plutôt dire qu'il était allé chercher des plats à réchauffer dans un bon restaurant et il valait mieux pour Madelyn puisque lorsqu'il se mettait à la cuisine, c'était une véritable catastrophe – et à sa propre préparation. Il passa plus de temps qu'à l'accoutumée dans la salle de bain afin de lui plaire. Quelques années plus tôt, il aurait probablement ris de lui même, pour y avoir passé autant de temps mais maintenant, cela lui importait peu.

Tout était enfin prêt. Il avait revêtu un pantalon noir et une chemise en toile beige et, pour une fois, il était coiffé convenablement. Madelyn rentra en fin de journée et presque aussitôt, Isaac s'empressa d'aller jusque l'entrée pour pouvoir l'accueillir dignement et surtout, pour lui faire comprendre que cette soirée serait spéciale. Alors qu'il s'avançait vers elle, il ne pouvait se départir de son sourire en coin, signe évident qu'il cachait quelque chose. Sans laisser le temps à sa rousse de lui poser d'éventuelles questions, le jeune homme passa ses mains autour de sa taille et vint l'embrasser tendrement. Ses lèvres. Douces. Tendres. Réparatrices. Il pourrait passer des heures à l'embrasser sans se lasser ; d'ailleurs, même après ces quatre années passées ensemble, il ressentait toujours autant d'amour et de tendresse lorsqu'ils étaient proches comme ils l'étaient à ce moment là. A contre cœur, il desserra son étreinte bien qu'il prit la main de Madelyn dans la sienne. « Ne pose pas de question. J'ai quelque chose à te montrer. » Et, sans rien ajouter, l'artisan l'entraîna par la main jusqu'à leur jardin, décore pour l'occasion. Il avait disposé quelques lampions - dénichés miraculeusement dans des boutiques de quelques collègues – au centre du jardin et plus spécialement, autour de la couette qu'il avait placé sur l'herbe. Quelques oreilles étaient disposés sur celle-ci ainsi que des verres et une bouteille de vin. Le reste était à l'intérieur et il le ramènerait au fur et à mesure. Il y avait aussi ce cadeau qu'il avait dans sa poche mais qu'il ne comptait pas lui donner tout de suite. « J'avais envie d'une soirée spéciale en l'honneur de la femme la plus merveilleuse qu'il m'ait été donné de rencontrer. » lança-t-il comme pour s'expliquer, alors qu'il tournait la tête vers elle pour observer sa réaction. Et puis, pour admirer son visage aussi ; jamais il ne se lasserait de ses traits parfaits.

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Wonderwall. (Madelyn&Isaac)   Jeu 19 Fév - 18:08


i’m coming home
tell the world i’m coming home
✻✻✻


Ten months ago.
Madelyn jonglait avec les différents dossiers qu'on lui avait donnés le matin même, essayant de déterminer leurs priorités. Être adjointe du maire, ce n'était pas si simple que ça, malgré ce qu'on croyait. Sans vraiment sans rendre compte, Madelyn faisait partie des gens les plus importants du District. Mais ce n'était pas pour ça qu'elle avait postulé pour le job. En fait, elle avait postulé au hasard, juste pour avoir un boulot. Elle voulait commencer à mettre de côté tout en réfléchissant à ce qu'elle pourrait bien faire de sa vie. Le problème c'est que les idées ne venaient pas et Maddie était restée plus longtemps que prévu à son poste. Et puis ce qui devait arriva, elle s'y plaisait de plus en plus. Et elle chercha autre chose de moins en moins, voyant un réel avenir à la mairie. Madelyn jeta un coup d'oeil à la pendule, s'apercevant alors qu'elle était censée avoir fini de travailler depuis dix minutes déjà. Déposant les dossiers sur son bureau, elle décida finalement que le tri pouvait attendre demain matin. Attrapant sa veste, elle passa la tête dans le bureau de sa collègue et, accompagné d'un sourire chaleureux, la salua. Elle sortit de la mairie et affronta la fraîcheur d'une soirée de mai, seule dans le silence de la rue. Elle s'étonnait toujours que personne ne traîne dans les rues à sa sortie de travail, mais elle imaginait qu'avec ce qui s'était passé durant la Révolution, les gens préféraient sans doute être chez eux, en sécurité et entourés de leurs familles. Justement, Maddie finit par arriver devant sa maison, leur maison. Voilà quelques mois qu'elle et Isaac avaient sauté le pas et emménager ensemble, pour le grand bonheur de la rousse. En fait, ce déménagement avait été un soulagement. La maison familiale où elle avait grandi lui rappelé énormément son frère, August, parti au bloc il y a un peu plus d'un an. Un an qu'elle n'avait pas eu de ses nouvelles, si on ne comptait pas l'émission que diffuser le Capitole pour son propre plaisir. Un an qu'elle n'avait pas entendu sa voix, un an qu'elle ne l'avait pas pris dans ses bras. Oh, qu'est-ce qu'il pouvait lui manquer ! Les pensées de Maddie s'envolèrent une fois qu'elle eut passé la porte d'entrée de sa nouvelle maison. « Isaac ? Je suis rentrée ! »

Lorsque Madelyn se retourna après avoir fermé la porte, il était là, se tenant sagement dans l'entrée. Il était bien habillé, bien coiffé, ce qui le rendait encore plus beau qu'il ne l'était habituellement. La vue même d'Isaac arracha un doux sourire à Maddie qui se contrôler du mieux qu'elle pouvait pour se pas se jeter dans ses bras et l'embrasser follement. Mais le sourire en coin du jeune homme le trahissait, alors elle attendit qu'il lui avoue ce qu'il mijotait. Elle le laissa approcher et l'enlacer tendrement. Instinctivement, leurs lèvres se joignirent dans un tendre baiser qui réchauffa le coeur de la jeune femme, meurtri par l'absence d'August. Madelyn passa une main dans le dos d'Isaac tandis que l'autre lui caressait les cheveux, ses cheveux d'un noir si sombre que Maddie les avait une fois comparés à l'ébène que sculptait Isaac. Il finit par briser leur étreinte et attrapa la main de Maddie. « Ne pose pas de question. J'ai quelque chose à te montrer. » Alors elle se laissa faire, se laissa guider à travers la maison pour finalement sortir dans leur petit jardin. Maddie resta sans voix devant la décoration qui avait été disposée avec soin par Isaac. Portant une main devant sa bouche, elle n'en lâcha pas pour autant Isaac. Elle ne le lâcherai jamais. « J'avais envie d'une soirée spéciale en l'honneur de la femme la plus merveilleuse qu'il m'ait été donné de rencontrer. » La voix grave de son amoureux la tira de son état de surprise et elle afficha à son tour un sourire. « Vraiment, où est-elle ? » Madelyn tourna sur elle-même, faisant mime de chercher cette merveilleuse femme. Puis elle croisa le regard d'Isaac, le regard amoureux et admirateur qu'il lui portait et elle arrêta de faire ses bêtises. Se rapprochant de lui, elle posa son front contre le sien, plongea son regard dans ses yeux noirs. « Isaac, c'est merveilleux. » Elle déposa une tendre bise sur la joue du jeune homme avant de poser sa tête sur son épaule, nouant leurs doigts ensemble et observant la merveilleuse surprise qu'il lui avait faite. « Merci. » murmura-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Wonderwall. (Madelyn&Isaac)   Ven 20 Fév - 23:27

And after all you're my wonderwall.

10 months ago.
Isaac savait. Madelyn pouvait bien faire comme si de rien n'était, il savait. Il savait bien que c'était difficile pour elle d'être sans son frère, de voir celui-ci au bloc, dans un environnement qui était tout sauf sûr. Le pire finalement, c'était sans doute ces images diffusées qui, parfois, annonçaient le pire aux proches d'un blocard. La vie de ces pauvres personnes était réduite à un spectacle, un simple divertissement, voir même une punition pour les membres du gouvernement, une façon de montrer qu'ils étaient supérieurs et que le peuple souffrait de son bon vouloir. Même si Isaac n'était pas très engagé politiquement parlant, il trouvait le système des moissons et du bloc complètement immoral. Il trouvait ça tout bonnement écœurant, de jouer des vies humaines au hasard et de les exposer à la vue de tous ; de séparer des familles, des êtres qui s'aiment et qui, du jour au lendemain, doivent apprendre à vivre l'un sans l'autre. Il ne pouvait même pas imaginer sa réaction si Madelyn ou lui devait se retrouver sélectionné pour aller au bloc. Vivre sans elle.. Cela lui semblait impossible. Le fait de voir August au bloc était déjà pénible. Après tout, il s'agissait de son meilleur ami et même s'ils avaient eu quelques différents après les Jours Sombres, il était presque comme un frère pour l'artisan et il ne voulait pas qu'il lui arrive quoi que ce soit. Pour Maddie, c'était bien plus horrible encore. Il s'agissait de son frère, de son sang et il se rappelait très bien de sa réaction ce jour-là, de sa volonté d'être choisie à sa place, de son désespoir et de la difficulté de la réconforter ensuite. Alors oui, il savait à quel point c'était difficile pour elle, même s'ils n'en parlaient pas plus que ça, probablement plus pour ne pas remuer le couteau dans la plaie qu'autre chose. Cette soirée, c'était un peu pour ça aussi. Pour qu'elle oublie la situation dans laquelle se trouvait son frère, pour qu'elle se change les idées le temps d'une soirée et qu'elle profite d'un peu de bon temps bien mérité.

Isaac ne quitta pas sa rousse du regard, guettant ses réactions. C'était un peu son jeu préféré, du moins si on pouvait considérer cela comme un jeu. Il aimait l'observer, voir comment son regard s'illuminait lorsqu'il lui disait qu'il l'aimait, ou voir le sourire qui naissait sur son visage dès qu'il la complimentait. Cette fois encore, il ne fut pas déçu. La surprise se lisait facilement dans son expression mais surtout, elle semblait comme émerveillée. Et ça, ça valait bien tous les efforts qu'il avait pu faire afin de préparer cette soirée dans le plus grand secret. « Vraiment, où est-elle ? » Isaac sourit légèrement, amusé par sa réflexion, même si son regard trahissait alors tout l'amour qu'il ressentait à son égard. C'était ça aussi qu'il aimait tant chez elle. Elle savait le faire rire, peu importait la situation. Évidemment, il n'y avait pas que ça. Elle était belle, tellement qu'aux yeux du brun, elle rayonnait plus encore que le soleil, qui devait sans doute la jalouser pour ça. Sa moitié était aussi intelligente, compréhensive, douce. La perfection selon Isaac, finalement. Certes, il n'était pas très objectif. Pour autant, jamais il n'avait ressenti de tels sentiments envers une autre personne. Le front de Madelyn, se posant doucement contre le sien, le tira de ses rêveries. « Isaac, c'est merveilleux. » Même si l'expression de son visage ne laissait aucun doute concernant ce qu'elle ressentait face à cette surprise, il était soulagé d'entendre que oui, cela lui plaisait réellement. « Presque autant que toi tu l'es. » Le jeune homme était d'humeur particulièrement romantique ce soir là. Non pas qu'il ne le soit pas à l'accoutumée. Avec Maddie, il l'était bien plus souvent qu'avant mais il ne passait pas pour autant son temps à la complimenter – non pas que ça le dérangerait -. Ce soir là, il avait simplement envie de lui prouver son amour, ce qui passait par de nombreux compliments qui n'allaient sans doute pas déplaire à sa compagne. Il serra sa main dans la sienne, heureux de ce contact pourtant si simple et banal. « Merci. » Isaac se contenta de déposer un baiser sur la tempe de la jeune femme en guise de réponse. Elle n'avait pas besoin de le remercier, loin de là. Après quelques secondes de silence, il se redressa et reprit la parole. « Il faut absolument que je te fasse goûter le vin que mon père m'a conseillé. » Il l'entraîna jusque l'emplacement qu'il leur avait préparé et la laissa s'asseoir avant de s'installer à ses côtés. Honnêtement, il n'était pas très fan de vin, loin de là même, mais les conseils de son père étaient toujours bons alors il les avaient suivis, comme souvent. « Il m'a quand même dit que ce vin était tellement bon qu'il vendrait un rein pour se l'acheter si c'était nécessaire alors il doit être plutôt pas mal ! » Bien sûr, son père avait plaisanté en tenant de tels propos et cela n'avait pas manqué de faire rire l'artisan. Celui-ci ouvrit la bouteille afin de remplir chaque verre. « Et ta journée, ça a été ? » demanda-t-il alors qu'il remplissait son verre en dernier. Il veilla à bien refermer la bouteille avant de la ranger délicatement sur le côté, de sorte qu'elle ne s'ouvre pas et ne se renverse pas sur la couette ou les oreillers. Isaac leva alors son verre dans la direction de Madelyn, un sourire scotché au visage. « Trinquons. » proposa-t-il.  

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Wonderwall. (Madelyn&Isaac)   Jeu 26 Fév - 17:31


i’m coming home
tell the world i’m coming home
✻✻✻


Ten months ago.
Une belle soirée s'annonçait en perspective et cela, grâce à Isaac. Dès que son regard s'était posé sur le beau brun, un tendre sourire avait illuminé le visage de la rousse et réchauffé son coeur. Elle l'aimait plus que tout et ce, depuis cinq belles années. Les meilleures années de sa vie et pourtant, Madelyn avait vécu loin du besoin. Mais Isaac, ce petit artisan, avait volé son coeur et n'était pas prêt à lui rendre. Mais elle s'en fichait, il pouvait le garder autant qu'il voulait, Maddie ne lui en voulait pas. Petite, elle imaginait souvent son futur, et la gamine se voyait souvent au bras d'un riche entrepreneur, politicien ou une quelconque personne ayant un beau compte en banque. Et pourtant, voilà qu'elle partageait désormais un toit avec un ébéniste. Mais elle ne regrettait pas les décisions qui l'avait amené à cette vie-là, loin de là. Isaac la comblait à merveille, il représentait tout ce que chérissait la rouquine. Jamais, pour tout l'or du monde, Maddie renoncerait à lui. Jamais, elle le promettait.

Après un tendre moment passé dans les bras de son amoureux, ce dernier s’enthousiasma, l'entraînant avec énergie jusqu'au petit coin préparé spécialement pour le repas de ce soir. « Il faut absolument que je te fasse goûter le vin que mon père m'a conseillé. » Maddie s'installa silencieusement, un sourire amusé sur le visage devant l'entrain que manifestait Isaac quant à cette soirée romantique. Levant la tête, elle observa un instant les lampions disposés délicatement tout autour d'elle. Un nouveau sourire s'affiche sur le visage, plus tendre que le dernier. Elle jeta un coup d'oeil à Isaac, l'admirant d'un regard amoureux. Il avait tout mis en oeuvre pour lui faire plaisir, à elle et rien qu'à elle. En cet instant, elle devait être la femme la plus chanceuse que la Terre portait. Non, en fait cela faisait cinq ans que la chance était de son côté, depuis qu'August avait eu la bonne idée de présenter son meilleur ami à sa soeur. « Et ta journée, ça a été ? » Isaac tira Maddie de ses pensées avec cette nouvelle question à laquelle elle répondit après avoir bu une gorgée de vin. « Comme d'habitude, je suis débordée de boulot. Rien de passionnant ou qui mérite de t'embêter, cependant. » Isaac l'écoutait sagement, cette éternelle lueur d'amour dans le regard. Maddie sourit et lui caressa doucement la joue, rencontrant sa barbe de trois jours qui lui plaisait tant. Il était gentil de l'écouter de se plaindre de son travail sans chigner, elle lui était reconnaissante, surtout que cela n'avait rien de transcendant. Et puis il leva son verre, tout en lui demandant de trinquer. Madelyn haussa un sourcil, amusée par tout ce qu'Isaac s'appliquait à mettre en place dans le seul but de lui faire plaisir. « Je veux bien, mais à quoi trinquons nous ? » Leurs verres s'entrechoquèrent, alors que leurs regards étaient plongés l'un dans l'autre, comme le voulait la tradition. Elle posa son verre sur ses genoux, le regardant amoureusement boire le contenu de son verre. « Isaac Carter, je pense être amoureuse de toi. » murmura-t-elle dans un souffle à peine audible qu'elle se doutait qu'Isaac l'ait entendu. Posant son verre sur le sol tout en veillant à ce qu'il ne se renverse pas, elle s'avança vers son beau brun et scella leur amour dans un tendre baiser. Mais elle continua à avancer, obligeant Isaac à s'allonger sur le sol alors qu'elle se mit à califourchon sur lui, leurs lèvres toujours collées l'une à l'autre. Du bout de sa langue, elle titilla les douces lèvres du brun jusqu'à ce que ses dernières s’entrouvrent et que leurs langues se rejoignent dans un ballet où la passion et la tendresse s'enlaçaient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Wonderwall. (Madelyn&Isaac)   Mer 4 Mar - 14:01

And after all you're my wonderwall.

10 months ago. 
Isaac se rappelait encore dans le moindre détail de la première fois où il avait vu Madelyn. C'était August qui lui avait présenté sa sœur et jamais il ne lui en serait suffisamment reconnaissant. Il se rappelait de son cœur, loupant un battement à la vue de cette chevelure rousse qu'il chérissait tant désormais. Il se souvenait du feu qui avait pris possession de son bas ventre lorsque leurs regards se sont croisés pour la toute première fois et que le désir l'avait submergé. Le désir de l'embrasser, de la faire sienne, de la conquérir, de lui dérober son cœur. Il avait tout de suite su que ce serait elle et pas une autre. Et, alors que le brun doutait pouvoir être à la hauteur, il s'était lancé dans l'espoir qu'elle daigne lui offrir u rendez-vous, rien qu'un seul ; même si par la suite, elle ne voulait plus le voir, ça aurait suffit à l'ébéniste. Jamais il n'aurait cru que quatre ans plus tard, ils seraient toujours ensemble, plus amoureux que jamais. Probablement avait-il épuisé sa chance pour toute une vie. Ça lui importait peu, au fond. Il pouvait bien arriver n'importe quoi, tant que Maddie était à ses côtés, Isaac savait qu'il parviendrait à le surmonter. Elle était sa force, son espoir, sa raison de vivre. Elle était celle pour laquelle il était prêt à gravir des montagnes et à décrocher la lune. Elle était tout et sans elle, il n'était rien.

Alors cette soirée, c'était pour elle et pour leur amour. Une soirée simple, romantique, qui leur permettrait de s'évader et de ne penser à rien d'autre qu'à eux. Le brun ne la lâchait pas du regard tandis qu'il la questionnait sur sa journée, prêt à l'écouter discuter de ce qui lui plaisait si elle en ressentait le besoin. « Tu ne m'embêtes jamais. » Même si Isaac ne travaillait pas du tout dans la même branche et donc, ne comprenait pas forcément tout concernant les dossiers qu'elle traitait, il était toujours prêt à l'écouter si elle avait besoin de parler. Et c'était réciproque puisque Madelyn était toujours là pour lui si un problème le tracassait au travail. Finalement, une fois qu'ils furent installés, le brun eut envie de trinquer. Il haussa légèrement les épaules avant de lui répondre. « Trinquons à nous. » C'était leur soirée alors autant qu'ils la célèbrent comme il se doit. Le jeune homme entrechoqua son verre contre celui de sa moitié avant de boire quelques gorgées de son verre. Alors qu'il allait l'interroger sur ce qu'elle venait de dire, n'ayant pas entendu, il fut coupé dans son élan par un tendre baiser. Il ne perdit pas de temps et posa son verre sur le côté pour venir poser une main sur la joue de la rousse, prolongeant tout aussi tendrement ce baiser. Isaac fut plus que ravi d'obtempérer lorsque Madelyn s'installa à califourchon sur lui, s'allongeant tout en veillant à ce que la proximité entre leurs deux corps fut conservée. C'était ce genre de moment qui le motivait tout au long de la journée. Il pensait au moment où Maddie et lui seraient réunis, où il pourrait profiter de sa présence et de l'effet apaisant qu'elle avait toujours sur lui. Au contact de la langue de la rousse sur ses lèvres, celles-ci s’entrouvrirent presque automatiquement, lui laissant l'occasion de se faufiler pour danser avec sa voisine. L'un des mains d'Isaac remonta alors jusque sa nuque tandis que l'autre se glisse sur ses cuisses qu'il caressa doucement. Le contact de sa peau sous ses mains l'électrisait et de nombreux frissons lui échappèrent, victime qu'il était de l'effet qu'elle avait sur lui. Même après ces années passées ensemble, chaque caresse, chaque baiser provoquait toujours une sorte de décharge chez lui et lui donnait envie de plus, toujours plus. Alors il se redressa, leurs lèvres quittant les siennes à regret et son regard toujours plongé dans le sien. « Mademoiselle Marshall, si vous continuez ainsi, je crains de ne plus pouvoir m'arrêter ensuite.. » murmura-t-il contre ses lèvres. Et malgré ses propos, Isaac ne lui laissa pas le temps de répondre qu'il la bascula doucement sur le côté pour pouvoir se retrouver au dessus d'elle. Ses lèvres repartirent à l'assaut de celle de sa moitié, les maintenant prisonnières grâce à un baiser de plus en plus passionné. Et alors que sa bouche glissait le long de sa mâchoire qu'il couvrit de baisers, pour aller chatouiller son cou délicat, l'ébéniste sentit la boîte qu'il avait dans sa poche tomber juste à côté de Madelyn. Il se redressa alors pour pouvoir la récupérer et, jetant un regard amoureux à Maddie, il la lui tendit. « Hm, je comptais pas te la donner comme ça mais.. » Mais c'était trop tard. Alors, autant qu'elle en profite maintenant. « Je t'aime, Madelyn. Plus que tu ne peux l'imaginer. Et avec ça, je me dis que quoi qu'il arrive... tu penseras à moi. »

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Wonderwall. (Madelyn&Isaac)   Dim 15 Mar - 22:05


i’m coming home
tell the world i’m coming home
✻✻✻


Ten months ago.
Ils étaient allongés dans l'herbe, l'un contre l'autre, les lèvres scellaient dans un baiser passionné. Comme d'habitude, leurs coeurs battaient à l'unisson, brisant le silence de la nuit. Maddie gémit sous les caresses d'Isaac, et posa sa main dans les cheveux du brun, les caressant à leur tour. Elle adorait les cheveux de son amoureux, leur couleur si foncé, leur douceur incomparable. Si elle s'écoutait, elle passerait des heures à les coiffer, ou simplement à passer sa main dedans. Mais alors que leurs langues dansaient ensemble et que Maddie commençait à en demander plus, Isaac brisa leur étreinte, se retirant de l'emprise de la rousse. Le coeur de la jeune femme se serra, alors qu'on lui arrachait sa raison de vivre. Isaac était devenu, en si peu de temps, ce qui comptait le plus pour elle. Il était l'air qu'elle respirait, l'eau qu'elle buvait, la terre sur laquelle elle marchait, le feu qui la consumait peu à peu. Elle ne supporterait pas de vivre loin de lui, ou même de ne pas pouvoir poser son regard sur lui pendant ne serait-ce qu'une journée. La menace de la moisson pesait au-dessus d'eux, mais ils se croyaient plus forts que ça. Bien sûr qu'ils éviteront d'être choisis, d'être séparés. Le destin les avait réunis il y a quelques années, alors pourquoi s'amuserait-il à les séparer aujourd'hui ? Pourquoi briserait-il le coeur de Madelyn une nouvelle fois ?
« Mademoiselle Marshall, si vous continuez ainsi, je crains de ne plus pouvoir m'arrêter ensuite.. » murmura-t-il, son visage à quelques centimètres de celui de la rousse, la suppliant silencieusement de reprendre ses caresses. « Alors ne t'arrêtes pas. » répondit-elle, prête à reprendre leur ballet infernal. Mais alors qu'elle approcha son visage de celui d'Isaac, celui-ci bascula et Maddie se retrouva clouée au sol, Isaac au dessus d'elle. Leurs baisers reprirent, de plus en plus passionnés, pour le plaisir des deux amoureux. Répondant à l'appel silencieux de son copain, la jeune rousse lui offrit ses lèvres encore plus, ainsi que le reste de son corps. Fais de moi ton jouet, hurlait-elle silencieusement. Les mains de la jeune femme trouvèrent leur chemin d'elle-même, se faufilant sous le haut d'Isaac, brûlant au contact de leurs peaux. Des soupirs s'échappaient des lèvres de Maddie, lorsque celles-ci n'étaient pas occuper à embrasser celles d'Isaac. La bouche du jeune homme dévia sa trajectoire, baisant désormais la mâchoire, puis le cou de Madelyn. Elle se laissa faire, enivrée par l'amour qu'elle lui portait. Elle ferma les yeux, par pur bonheur. Mais soudainement, les baisers et les caresses s'arrêtèrent de nouveau. Curieuse, elle ouvrit les yeux et découvrit Isaac, cette même lueur amoureuse dans le regard, qui lui tendait un petit écrin. Un hoquet de surprise secoua Maddie, alors qu'elle se relevait doucement. « Hm, je comptais pas te la donner comme ça mais.. » Elle apporta les mains à sa bouche, émue par la surprise qu'il lui faisait. Elle n'osait prendre la boîte, encore moins l'ouvrir, ne sachant ce qu'elle contenait. Mais le cadre, les attentions d'Isaac et maintenant ce cadeau ne laissait penser qu'à une chose : Isaac était-il en train de la demander en mariage ? Ne disant rien, ne pouvant rien dire tant elle était émue, elle le laissa continuer. « Je t'aime, Madelyn. Plus que tu ne peux l'imaginer. Et avec ça, je me dis que quoi qu'il arrive... tu penseras à moi. » Un sourire éclot sur le visage de la rousse, alors qu'elle regardait tout aussi amoureusement Isaac. « Je t'aime aussi, Isaac. Plus que tu ne peux l'imaginer. » Et c'était vrai. Même elle n'arrivait pas à mesurer la force de son amour, tant il était grand et puissant. Elle finit par attraper l'écrin et l'ouvrit doucement, révélant alors un magnifique pendentif où leurs initiales étaient gravées. Un hoquet de surprise se fit entendre, alors qu'elle attrapait le collier de ses doigts tremblants. Il était encore plus beau qu'une bague de fiançailles. Et d'ailleurs, pourquoi avait-elle imaginé cela ? Le mariage n'avait jamais été abordé, même si c'était plus qu'évident que ces deux-là finiraient leurs jours ensemble. Alors pourquoi ne pas franchir le pas maintenant ? Peut-être attendaient-ils que l'épée de Damoclès que représentait la moisson disparaisse pour de bon...
Manipulant soigneusement le collier, Madelyn réussit à ouvrir le pendentif qui laissa alors apparaître un portrait de l'heureux couple. Une larme coula le long de sa joue, une larme de bonheur intense, d'amour extrême. Elle leva le regard embué vers Isaac, le menton tremblant d'émotion. « Isaac... » Elle se jeta dans ses bras, calant sa tête au creux de son cou, là où elle pouvait sentir l'odeur du bois qui lui était caractéristique, l'odeur qu'elle aimait tant. « C'est magnifique, merci beaucoup. » Mais les mots ne pouvaient réellement déclarer ce qu'elle ressentait face à ce cadeau, face à tout l'amour qu'il lui portait. Alors Maddie se cala un peu plus dans le creux des bras d'Isaac, et laissa ses larmes inonder son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Wonderwall. (Madelyn&Isaac)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Wonderwall. (Madelyn&Isaac)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jack Isaac[validé]
» Dieux manipulateurs [privé Jack Isaac/Sebastian Maiden]
» [Jeu PC/Flash]The Binding Of Isaac
» [05/06/2013] Dead Space: Tenue d'Isaac Clarke
» [Article et Vidéos] Saint-Martin: quand Isaac malmène un Airbus à l'atterrissage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FADE OUT LINES :: 
I GO TO SEEK A GREAT PERHAPS.
 :: Souvenir lointain :: v.1 :: rps
-