AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ✻ PANEM. (capitole, district, histoire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Président Holmes
avatar

PSEUDO : fade out lines
MESSAGES : 69
POINTS : 109
AVATAR : mads mikkelsen
ARRIVÉ LE : 30/12/2014
CREDITS : mélopée.

MessageSujet: ✻ PANEM. (capitole, district, histoire)   Dim 15 Fév - 9:17

Panem

« Histoire. »


Les Etats-Unis d'Amérique ne sont plus, depuis bien longtemps. Comme tout le reste de la planète Terre, d'ailleurs. Durant l'année 2216, un gigantesque cataclysme détruit la civilisation moderne, et la plupart des terres sont recouvertes par la montée des eaux, et disparues à jamais sous ces infinies étendues marines. Si l'Amérique du Nord n'est pas spécialement touchée par le doublement de volume des océans, l'Asie et l'Afrique ne sont plus que de vagues souvenirs, et l'Europe a perdu beaucoup de sa superficie. Les rares survivants se réunissent dans le Nord de ce qui a un jour été le Texas, et l'Etat est renommé Panem. Rapidement, un nouveau régime politique se met en place et un seul parti s'impose ; la dictature s'installe doucement à Panem, qui ne compte alors à l'époque qu'une demi-douzaine de milliers de survivants. Un homme, Bartemius Selwyn, prend le pouvoir et divise le territoire en deux ; le Capitole, qui représente une minorité de la superficie, et le District, qui s'étend tout autour de la ville capitale. Il décide de démarquer socialement chaque territoire ; le Capitole n'accueillera que les personnes les plus riches et les plus dignes, et le District sera le refuge des plus pauvres et démunis. Ou du moins de ceux qui n'ont pas réussi à se faire une place parmi l'Elite.
C'est depuis le Capitole que tout Panem est dirigé. Les dirigeants utilisent des méthodes cruelles et radicales pour soumettre le District et pour que ce dernier fournisse nourriture, énergies, eau et tout ce qu'un Capitolien a besoin pour vivre, aux habitants du Capitole. Ils n'hésitent pas à user de la prison, de la torture ou même de la peine de mort pour faire pression sur les habitants du District, et si les plus riches d'entre eux ont certains privilèges, les pacificateurs embauchés par le Capitole pour faire régner l'ordre dans le District sont entrainés pour n'avoir aucune pitié.
C'est durant les années 2354 et 2355 qu'ont lieu ce qu'on appelle désormais les Jours Sombres, ou la Grande Révolte. Les habitants du District -ou du moins ceux qui souhaitent se dresser contre le Capitole- se révoltent violemment contre les méthodes radicales des pacificateurs et une guerre est déclarée entre le Capitole et le District. Les Rebelles se réunissent souvent clandestinement, mettent en place des plans d'intrusion dans le Capitole dont les frontières sont plus que surveillées, et sèment la pagaille parmi l'Elite de la société. Les exécutions sont de plus en plus nombreuses et l’oppression sur les civiles est des plus sévères, pourtant, les quelques sauvageons qui osent se dresser contre le Président et le Capitole ne cessent leur révolte. C'est en Novembre 2355 qu'a lieu l'asseau final, et le bilan est des plus dévastateurs ; le Capitole est naturellement vainqueur, mais les pertes sont douloureuses et importantes des deux côtés. Pour punir le District, le Président et son assemblée décident de mettre en place le Labyrinthe.


« Le Capitole. »


Le Capitole est la ville centre de Panem ; tout est organisé autour de cette capitale dominante. Actuellement, le Capitole compte environ 90 000 habitants, tous aussi originaux les uns que les autres. Le Capitole est le siège politique de Panem ; le District y est dirigé et contrôlé depuis l'enceinte de ces murs fortifiés, et le Labyrinthe se trouve quelque part à l'Est de la ville. L'armée de pacificateurs engagée par le Capitole est entrainée pour faire régner la terreur dans le District, et n'hésite pas à utiliser la torture et des règles cruelles et capitales pour éloigner toute forme de rébellion. Une grande rivière entoure le Capitole, et le sépare du District. Un train à grande vitesse, transporté par un pont, les relie également.
Les habitants du Capitole sont pour la plupart très superficiels ; ils cherchent à attirer l'attention par tous les moyens, et la popularité est une chose importante à leurs yeux. Décalés des habitants du District, selon ces derniers, leur comportement est honteux et terriblement pathétique. Ils vivent dans l'idée d'être le plus tendance possible, et n'hésitent pas à colorer leur peau, tatouer leur corps, incruster des perles dans leur chaire, porter des perruques toutes aussi colorées les unes que les autres ; toute idée est bonne pour se démarquer, même si cela n'est qu'un effet d'imitation. La mode et le style sont des choses primordiales, et tout Capitolien qui ne s'accoutume et ne s'enthousiasme pas des dernières tendances n'est pas un véritable Capitolien à leurs yeux. Ils attendent toujours avec impatience le Flash Infos du Labyrinthe, pendant la soirée, à la télévision, car voir ces jeunes gens du District s'acharner à trouver une sortie est un divertissement pour eux. Ils trouvent chacun leur préféré et leur vilain petit canard, et entretiennent de longs débats sur le sujet. Ils ne travaillent pas beaucoup, car même si beaucoup ont un métier dans la ville, les horaires ne sont pas très conséquentes pour la plupart. C'est pourquoi ils font souvent la fête et ne rentrent chez eux dormir que tard le soir, pour se lever également tard le lendemain matin ; le Capitole a un esprit très festif et excentrique qu'on ne retrouve pas beaucoup au District.


« Le District. »


Comptant près de 140 000 habitants, le District accueille tout le reste de la population de Panem qui n'a pas su se faire une place au Capitole. Victime des règles cruelles du Président et de l'autorité des pacificateurs, la liberté des habitants du District est restreint par de nombreuses lois et décrets officiels. De plus, ce sont les cultures et usines du District qui fournissent nourriture, énergie, textile et autre ressources aux Capitoliens.
Cependant, si beaucoup d'habitants sont considérés comme de la vermine aux yeux des Capitoliens, quelques rares, beaucoup plus riches, bénéficient de certains privilèges. Pas assez fortunés pour résider au Capitole, ils sont les bourgeois du District et ne se mélangent généralement pas beaucoup aux classes moyennes et aux pauvres. Pour la plupart, ils sont hissés par le Président aux postes hauts placés du District, comme par exemple maire, directeur d'entreprise, ou autre. Ils résident bien souvent dans les quartiers les plus proches du Capitole et peuvent certaines fois se lier d'amitié avec certains d'eux, lorsqu'ils sont invités à des diners de prestige ou discours officiels du Président. Ils sont en quelque sorte le lien entre le Capitole et le District, et ont généralement tendance à soutenir le Capitole dans ses décisions, puisque les privilèges que celui-ci leur accordent leur sont précieux. Ils disposent d'un certain pouvoir politique dans le District, et certains peuvent demander aux pacificateurs d'effectuer tel ou tel service : de la sorte, ils ne sont pas soumis à l'autorité que ceux-ci exercent sur le reste de la population. Les riches de la ville ont une situation très confortable, et ne sont généralement pas très appréciés des rebelles et des plus pauvres, mais leur argent aveugle leur bonté d'âme.
Les pacificateurs sont la police du Capitole, dans le District. Ils sont les seuls à habiter au Capitole, mais à travailler au District. Toujours vêtus d'un costume blanc, ils ont l'obligation de le porter constamment lorsqu'ils sont au District, et ne retirent que très rarement leur casque qui cache leur visage. Au Capitole, ils sont des gens plus ou moins normaux, si ce n'est que la plupart du temps, ils sont moins sensibles à la mode et au style, puisqu'ils vivent un peu différemment des autres Capitoliens, un peu en décalé.
Les classes moyennes vivent généralement dans des lotissements et des rues très étroites. On retrouve un peu de tout dans cette classe sociale : des ouvriers, des agriculteurs, des boulangers, des artisans, des techniciens, des journalistes, des scientifiques, des cuisiniers, des électriciens, etc... Certains d'entre eux sont des rebelles dans l'âme et défendent fermement leur idéologie contraire à celle du Capitole, d'autres préfèrent rester discrets et apprécient ce qu'ils possèdent.
Il reste alors les plus pauvres. Ils vivent pratiquement tous dans un quartier isolé du District, à la lisière de la forêt, appelé La Veine. Pour la plupart, soit ils travaillent à la mine, soit ils gagnent un peu d'argent grâce au marché noir, où ils peuvent vendre le gibier qu'ils ont chassé et qu'ils ne déclarent pas (pour ne pas avoir à le donner en parti au Capitole), le lait qu'ils ont obtenu de leur bétail, leur fromage, etc. Ils sont pour la plupart des rebelles dans l'âme.
Annexe écrite par Vieux frères pour Fade out lines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fadeoutlines.forumactif.org
 

✻ PANEM. (capitole, district, histoire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ✻ PANEM. (capitole, district, histoire)
» l Histoire du foot en LR Le district
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FADE OUT LINES :: 
HOPE IS THE ONLY THING STRONGER THAN FEAR.
 :: Préambule :: Annexes
-