AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i think i'm losing my mind (carseï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carron Oswalds
avatar

PSEUDO : exogenesis.
MESSAGES : 62
POINTS : 37
AVATAR : matthew daddario.
ARRIVÉ LE : 17/07/2016
CREDITS : ilyria.
ÂGE : vingt-trois ans.
OCCUPATION : chef du bloc.
COTE COEUR : célibataire.


MessageSujet: i think i'm losing my mind (carseï)    Dim 17 Juil - 21:10

I THINK I'M LOSING MY MIND



tu fermes les yeux un instant, captant tous les bruits autour de toi, les discussions encore nombreuses alors que le soleil se couche a peine, quelques sanglots étouffés d'un nouveau qui n'arrive pas à s'habituer après une semaine déjà passé dans le bloc. un soupir s'échappe d'entre tes lèvres, tu gardes volontairement les yeux fermés, allongé dans ton hamac, un pied dans le vide, se balançant légèrement, donnant ce rythme léger au tissu accroché à deux poutres de bois, un léger mouvement qui rappellerait à n'importe qui sa petite enfance, bercé par les bras d'une mère aimante. un léger soupir s'échappe dans l'air, parfois t'aimerais retrouver un semblant de calme dans ton esprit, tu n'y arrives pas, jamais. il y a trop d'agitation autour de toi malgré le fait que ton hamac soit installé un peu à l'écart des autres, de manière à avoir une vue globale sur la ferme, sans pour autant être vu de tout le monde. tes pensées s'égarent, de nouveau, tes membres te semblent légèrement engourdis, alors que ton esprit se fixe sur une nuit datant d'il y a à peine une semaine. tu te pinces les lèvres et cache ton visage dans tes bras un moment, comme un enfant le ferait pour fuir ses problèmes. tu ne peux pas fuir les tiens, y'a trop de gosses qui comptent sur toi tous les jours, y'a des ados qui tiennent parce que toi tu tiens, alors t'as pas le choix. léger soupir, t'essayes de penser à autre chose, tu songes un moment à piquer une bouteille d'alcool dans les cuisines, mais tu te souviens comment s'est terminé la dernière fois que t'as bu. une grimace sur ton visage. vous étiez pas mal défoncés avec  cerseï, pourtant vous avez l'habitude de boire ensemble. le premier mardi du mois, avant que la boite n'apporte les pauvres gosses choisit par le capitole. et pourtant cette fois vous êtes allés trop loin. cerseï c'est un peu comme une petite sœur pour toi. et pourtant. tu l'as touchée. tu passes une main sur ton front, écartant les mèches qui y tombent, un léger bruit de pas te fait ouvrir les yeux, tu te redresses et t'assois dans ton hamac, tu laisses tes pieds pendre dans le vide alors que tu tournes la tête, un souffle s'échappe d'entre tes lèvres. « cerseï. » t'as l'impression de t'entendre l'appeler, sans vraiment réagir, pourtant tu vois dans son regard qu'elle est la de son plein grès, que tu ne l'as appelée en aucun cas. tu délires. tu la fuis, depuis quelques temps, parce qu'étrangement, ça te dérange de l'avoir touchée. tu secoues légèrement la tête, tu sors de tes pensées, tu affiches un léger sourire sur ton visage, sans doute qu'il est faux, sans doute qu'elle le remarquera. tant pis pour les conséquences. « qu'est-ce que tu veux ? » sans doute que ta voix légèrement froide se dénote du reste de ton comportement, tu te pinces les lèvres, retient un léger soupir.
copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerseï Windsor
avatar

PSEUDO : ice and fire. (manon)
MESSAGES : 12
POINTS : 12
AVATAR : p. tonkin.
ARRIVÉ LE : 16/07/2016
CREDITS : -av/@fluorescent.
ÂGE : vingt-une petites pétales.
OCCUPATION : bras-droit du chef.
COTE COEUR : célibataire, le coeur en miettes.

-- ain't no rest for the wicked --
-- Oh, there ain't no rest for the wicked, money don't grow on trees. I got bills to pay, I got mouths to feed and ain't nothing in this world for free.

MessageSujet: Re: i think i'm losing my mind (carseï)    Dim 17 Juil - 21:36

( I THINK I'M LOSING MY MIND )
La petite reine impératrice de ses songes observe les autres blocards vaquer à leurs occupations. Les doigts dans la bouche, nerveuse de devoir faire ce qu'elle a à faire, Cerseï s'oublie le temps d'un instant. Assise dans l'herbe, elle écoute tranquillement le bruit des oiseaux heureux, et les cris des autres individus l'entourant. Ils parlent, discutent, s'étonnent de voir qu'il y a toujours plus de travail. Ca se dispute, ça rit, mais ça ne parle pratiquement jamais de la sortie. Bloqués dans ces quatre murs, quelques-uns se sont déjà fait une raison, quelques-uns pensent que s'échapper n'est qu'en vain. A quoi bon de toute façon? La gamine regarde ses pieds bêtement, à la recherche, peut-être, d'une réponse qui tentera de la convaincre. Mais finalement elle est bien ici, entre ces quatre murs à se demander ce qu'elle va faire de sa vie.
Parce que Cerseï c'est une indécise, ses yeux malins ne font que déceler une seule part de l'esprit torturé;
Ici au moins on l'accepte,
ici au moins elle n'est pas rien.

Alors que quelques blocards s'en vont dans la ferme après une longue journée de travail, Cerseï reste assise par terre, peut-être qu'elle cherche des réponses à des questions qu'elle ne s'imagine peut-être même pas. Il est revenu et pourtant ses lèvres ne se souviennent que de l'autre toucher masculin. Dans un semblant d'automatisme, sa main droite vient rencontrer sa bouche, et ses sourcils s'arquent comme dans un point d'interrogation. Qu'est-ce que ça voulait dire? Elle l'a embrassé, ou peut-être lui, c'est l'alcool qui enivre les sens qui les ont fait réagir. Comme deux molécules contraire, ils ont pourtant mêlés sens et toucher pour mieux se connaître. Parce qu'il est comme un frère Carron, il est comme un frère qu'elle n'a jamais eu, alors comment revenir, comment revenir à ce qu'ils étaient alors qu'elle a décelé son corps inconnu?
Elle secoue la tête frénétiquement comme pour lui faire oublier cette nuit.
Mais elle se sent ridicule Cerseï, elle se sent ridicule de penser, de croire que ça vaut le coup de se faire du souci, d'être anxieuse ou encore nerveuse pour un garçon. Elle a honte de penser à lui, de penser à cette nuit alors que la vie de plusieurs individus reposent entre leurs mains. Mains qui se sont jointes pour détruire une amitié infinie. Parce qu'elle l'aime comme un frère Cerseï, elle l'aime comme un frère pour qui elle crèverait; Mais comment aimer alors qu'on ne sait même pas ce qu'est cette sensation?
Son échine tremble, alors que des frissons parcours sa nuque. Ils s'ignorent, s'évitent pour ne pas avoir à en parler, mais combien de temps encore avant que le reste ne découvre ce qu'ils ont fait? On les pendrait peut-être, ils ont été égoïstes, n'ont pensé à rien, à rien sauf à l'instinct humain. Et elle s'en veut encore plus Cerseï, parce qu'elle n'a pas seulement perdu un ami, mais aussi le contrôle. Le contrôle d'une situation qui la dépasse depuis des jours entiers.

Un grognement s'échappe de sa bouche, alors que la reine sans couronne se lève d'un pas décidé. Ils ne se sont pratiquement pas adressés un mot, pas une syllabe, même pas un regard. C'est l'ignorance, la passivité qui la frustre terriblement, parce qu'elle veut parler Cerseï, elle veut lui dire que c'est une erreur. Mais en était-ce vraiment une? Elle ferme son esprit et s'empêche de se poser autant de questions, elle se hait, se déteste même pouvoir laisser traîner cette affaire. Il fallait qu'ils parlent et s'il était décidé à se cacher, elle viendrait à lui.
Les griffes acérées, les canines bien présentes, Cerseï ne se fait ignorer par personne, pas même le chef du Bloc.
D'un pas bien trop franc, elle s'avance vers son petit coin avec l'intention de le dévisager. Planter là, devant lui, elle attend au moins une réaction. « cerseï. » C'est presque rien, un gars qui appelle une fille, une fille pourtant qui sent encore les frissons dans son cou. Ses mains se ferment dans un poing alors qu'elle s'apprête à dire quelque chose. « qu'est-ce que tu veux ? » Froideur indélébile, la princesse lui tient pourtant tête.

Campée sur ses positions, Cerseï s'avance et pointe son doigt sur son torse. "On doit discuter. Maintenant." Elle ne veut alarmer personne, elle veut garder tout ça secret, parce qu'elle refuse qu'on la prenne pour une misérable, qu'on lance des rumeurs à son sujet qui lui sont injustifiées. Ses poings se serrent, ses ongles s'introduisent dans sa peau, alors qu'elle évite d'exploser. "Tu pourrais au moins avoir la décence de ne pas m'éviter." Elle est colère et rage; Pas contre lui, ni contre le monde, mais contre elle, elle et son impulsivité. "A moins que le 'chef' ne soit même pas capable d'assumer ses actes. Je croyais que tu étais censé être l'homme courageux de ce trou à rats.." Ton amer, chargé de sous-entendus, elle le fusille du regard. Fière petite lionne, elle est pourtant si misérable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carron Oswalds
avatar

PSEUDO : exogenesis.
MESSAGES : 62
POINTS : 37
AVATAR : matthew daddario.
ARRIVÉ LE : 17/07/2016
CREDITS : ilyria.
ÂGE : vingt-trois ans.
OCCUPATION : chef du bloc.
COTE COEUR : célibataire.


MessageSujet: Re: i think i'm losing my mind (carseï)    Dim 17 Juil - 23:38

I THINK I'M LOSING MY MIND



question inutile que tu poses, tes lèvres se pincent avec une délicatesse presque féminine, tu relèves légèrement la tête, comme à ton habitude quelques mèches tombent sur ton front, sans doute qu'elles sont trop longues, qu'un coup de ciseau servirait pour les couper, mais tu refuses de le faire, tu te rappelles que ta sœur passait ses mains dedans, elle te disait toujours qu'elle aimait bien ça, alors tu refuses de couper tes cheveux, tu les laisses pousser alors qu'ils sont désespérément trop long. tu soupires doucement, ton regard se pose sur cerseï, ton cœur se serre un instant, tu ne sais comment réagir, c'est étrange, intriguant, ce qu'il se passe dans ton esprit. parce que la jeune femme tu la considères comme ta sœur, ta petite sœur dont tu prends soin, parce qu'elle te fait confiance, tu le sais, tu le vois bien, elle ne se comporte pas avec toi comme elle le fait avec les autres et pourtant. et pourtant les courbes de cerseï se dessinent derrière ses paupières closes et par moment un agréable frisson remonte le long de ta colonne vertébrale, laissant un sourire discret se dessiner sur tes lèvres alors qu'on te demande souvent pourquoi tu souris ainsi. alors tu te contentes de répondre que ce n'est rien, que c'est une vieille histoire et tu mes fin a la discussion. tu sais que tu ne peux pas continuer comme ça, que vous devez parler. maintenant. mais tu fuis, depuis plus d'une semaine, tu fuis et tu évites cersaï, tu ne sais pas pourquoi, tu n'y arrives tous simplement pas. « on doit discuter. maintenant. » le doigt de la jeune femme te pointe, effleure ton torse, tu relèves la tête, déglutit lentement alors que tu le sais, tu n'as plus le choix maintenant. tu n'as rien de particulier à faire, aucune excuse à donner. tu baisses légèrement les yeux. elle a gagnée. « tu pourrais au moins avoir la décence de ne pas m'éviter. a moins que le 'chef' ne soit même pas capable d'assumer ses actes. je croyais que tu étais censé être l'homme courageux de ce trou à rats... » tu relèves la tête et tu te redresses, surplombant cerseï avec ta taille imposante, tu croises son regard, tu plonges ton regard dans le sien, tu le soutiens, les sourcils légèrement froncés, tu croises tes bras sur ta poitrine, ce masque se dessinant sur ton visage, celui que tu portes quand tu dois t'imposer face aux blocards, l'homme qui est la depuis trop longtemps, qui a su s'imposer et prendre les bonnes décisions, pourtant cette expression s'évanouie bien rapidement, tu n'arrives pas à lui mentir. « tu sais très bien que je ne suis pas l'homme que ce que je prétends être. tu le sais mieux que quiconque. » tu parles doucement pour que personne ne vous entende, un léger soupir, ton regard se perd, tu ne sais que faire, quoi regarder, tu ne te sens pas capable de fixer la jeune femme plus longtemps, tu n'arrives pas à soutenir son regard, pas cette fois. pas maintenant. « de quoi est-ce que tu veux qu'on parle cerseï ? on a un peu trop bu, on était bourré, rien de plus. » catégorique, la discussion a laquelle tu aimerais mettre fin, parce que tu sais très bien que c'est plus que cela, qu'il n'est pas juste question d'une baise parce que vous étiez bourrés. non. t'as l'impression que c'est bien plus et ça te trouble énormément, sans doute trop, sans doute plus que ça ne devrait l'être.
copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: i think i'm losing my mind (carseï)    

Revenir en haut Aller en bas
 

i think i'm losing my mind (carseï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HTLiveSight et Hattrick Mind
» [Résolu] Mind control
» Jedi Mind Trick?
» [Résolu] Mind control
» Mind Dagger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FADE OUT LINES :: 
BLOC ET LABYRINTHE.
 :: Bloc Nord :: La ferme
-