AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (gladys) ✻ don't think i could forgive you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: (gladys) ✻ don't think i could forgive you.   Mer 31 Déc - 12:27

Gladys Everdeen

« J'suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée. »
ft Adèle Exarchopoulos

PSEUDO/PRENOM ✻ vieux frères/cassandre ÂGE/PAYS ✻ 15, france FREQUENCE DE CONNEXION ✻ assez souvent pour que vous en aillez marre de moi ahah PERSONNAGE ✻ gladys sort tout droit de mon imagination, la pauvre UN DERNIER MOT ? ✻ j'ai des dragons fire

Carte d'identité

Nom completGladys Everdeen. Il sonne faux dans sa bouche, il a le triste gout d'un mensonge, d'une fourberie, d'une insulte. Ça n'a plus aucun sens, Gladys. Ou peut-être que ça part simplement dans tous les sens.
Âge ✻ Dix-neuf années de colère, de rage, de haine à l'état pure. Dix-neuf années à gambader près du fer barbelé, à hurler jusqu'à s'en arracher les poumons, à respirer l'air comme si c'en devenait une drogue addictive.
Date de naissance ✻ Vingt mars 2339, hôpital du District.
Ancienne occupation ✻ La survie était son boulot à temps plein. Pas le temps de se préoccuper d'autre chose que d'elle, et de son frère. Elle n'avait même pas fini ses années lycée lorsqu'elle quitta définitivement le système scolaire, se rabattant sur des activités beaucoup plus excitantes, beaucoup plus indispensables ; la chasse, le vol, le marché noir, tandis que son frère, lui, sortait du collège pour se saigner la tâche à la mine, tentant de gagner quelques sous.
Arrivée au Bloc ✻ Seize mois de tristesse, d'inquiétude, de rage, de colère. De manque, d'absence, aussi, d'un certain côté. Parce qu'elle commençait presque à s'en accoutumer, de son misérable quotidien auprès de son frère, et de tous les autres frères de la Veine.
Rôle ✻ Cuistot. Son indépendance et ses talents de future bonne maman au foyer l'ont mené vers les cuisines du camp, et si elle ne s'en réjouit pas, elle se dit que ça pourrait être bien pire, au final.
Niveau cœur ✻ Célibataire, qui voudrait donc un pareil ouragan, d'une tempête déchainée, incontrôlable ? Ce garçon là, aux reflets dorés dans les cheveux et aux yeux aussi clairs que le ciel, peut-être. Ce garçon là, qui occupe sa tête, qui lui retourne l'estomac, peut-être.
Orientation sexuelle ✻ Hétérosexuelle.
Ancien lieu d'habitation et milieu social ✻ Elle foulait le sol de la Veine avec fierté, Gladys, elle n'avait pas honte de se montrer, pas honte d'afficher sa minable pauvreté, pas honte de dire haut et fort qu'elle n'avait rien, plus rien du tout.

Quelle est ta mentalité au Bloc ? ✻ Je n'sais pas trop, en fait. C'est comme si, depuis que je suis entrée dans cette maudite boîte, j'ai arrêté de penser. Mon esprit s'est figé, enseveli par un bloc de glace indestructible. J'n'ai plus d'espoir, non, ce n'est plus pour moi l'espoir, et ceux qui y croient encore à une potentielle sortie, ceux qui s'arrachent, ceux qui espèrent encore un miracle, me font bien rire. Mais d'un autre côté, je n'peux m'empêcher de penser à tout ce qui m'attend dehors. Dan, mon frère. La petite Charlie. Avec Louie, on pourrait se reconstruire, devenir des gens biens, enfin. La vie nous attend, là-bas, là-haut, partout, tout autour de nous. Mais y a ces putains de murs qui nous empêchent de respirer, ce ciel bleu trop artificiel et le Capitole qui nous étouffe. On est condamnés. Mais peut-être qu'on trouvera la solution un jour, j'essaye de n'pas trop y penser. Parce que l'espoir, ça tue.

Avant d'être moissoné(e), quelle était ta vision du Capitole ? ✻ J'le déteste, depuis toute petite. Il y a un peu plus de trois ans, ils m'ont dérobé mes parents. Tués sous les coups et la violence des pacificateurs. Je les haie tous parce qu'ils m'ont enlevé tout ce que j'avais de plus précieux ; une famille. Ils l'ont explosée, en des milliards de morceaux, et aujourd'hui, alors que j'commençais à peine à tous les recoller, ils ont comme tiré une nouvelle balle sur ce pot en ruines. Ils m'ont envoyé au Labyrinthe, et séparé de mon frère. Tout ce qu'il me restait, ils me l'ont confisqué, pris à tout jamais. J'les déteste pour ça, et pour leur superficialité, leur gout du luxe et leurs manières pitoyables. J'les déteste et je jure que je me révolterai, quand je serai sortie de ce taudis minable.

Galdys a été élevée dans l'idée que la faiblesse est un tabou, une erreur, quelque chose à fuir, à éviter à tout prix. Alors, depuis qu'elle est toute petite, elle se forge cette carapace difficilement pénétrable, qu'elle alimente de sa rage, de sa haine de vivre. Glad, c'est une vraie teigneuse, comme on dit. Elle ne lâche rien, est obstinée, têtue, bornée. Elle déteste avoir tord, et même lorsqu'elle se rend compte qu'effectivement, elle est loin d'avoir raison, elle ne démord pas et cherchera toujours de nouveaux arguments pour défendre son point de vue. Parce qu'elle a sa fierté. ✻ Franche, elle dit tout ce qu'elle pense, insoumise, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Et du haut de ses dix-neuf ans, elle est crainte par plus d'un, et si cette position de grande impératrice du mal ne lui plait pas vraiment, elle est consciente que c'est le seul moyen de se garder en vie et de pouvoir affronter n'importe qui. S'enfermer dans sa solitude et sa hargne. Eviter l'attachement. Ne jamais s'abandonner à la faiblesse qu'est l'amour. Ne jamais perdre de vue son objectif. Avec le temps, Gladys est presque devenue une machine, un autonome. Née pour survivre. ✻ Elle a eu une enfance plutôt tranquille, bien qu'elle et sa famille ont toujours vécu dans une grande pauvreté, elle était une gamine optimiste, souriante et aimante. Puis, elle a radicalement changé à ses quinze ans, lorsqu'elle a dû faire face à une nouvelle tragédie ; la mort de ses deux parents. Exécutés par les pacificateurs sous les yeux de leurs deux enfants. Tous les deux en même temps. Rebelles du District, pendant les Jours Sombres, ils ont été déclarés comme ennemis du Capitole, et si les hommes en blanc ont eu la clémence d'épargner les enfants, la fusillade des parents fut un horrible spectacle. ✻ Depuis, Gladys voue une haine acharnée au Capitole et à cette stupide épreuve du Labyrinthe. Epreuve qui lui a tout arraché. D'abord Louie, puis son frère. Tout ce qu'il lui restait, même si elle en a retrouvé la moitié, et perdu l'autre sûrement à tout jamais. ✻ Indépendante, autonome. ✻ Râleuse, nonchalante. ✻ Garçon manqué depuis ses quinze ans, Gladys se fiche pas mal de son apparence. Ses vêtements, son allure et sa coiffure ne sont plus ses priorités depuis bien longtemps. ✻ Fière. C'est sûrement son plus grand défaut. ✻ Elle n'est pas beaucoup appréciée par les sponsors, et de ce fait, elle ne reçoit pas beaucoup de cadeaux. Elle n'hésite pas à dire qu'elle les haie tous, et même devant les caméras. Pourtant, elle aimerait se racheter, et être plus stratégique. Au fond, elle s'en fout de leur pitié. Tout ce qu'elle veut, c'est une lettre de Dan, son frangin. Mais malheureusement, et même après seize mois passés dans le Bloc, elle n'arrive toujours pas à canaliser sa colère, et à faire taire son impulsivité. ✻

Fiche codée par Vieux frères pour Fade out lines
©️peach'/Avatar ©️trianglemix/Gif
Revenir en haut Aller en bas
 

(gladys) ✻ don't think i could forgive you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FADE OUT LINES :: 
I GO TO SEEK A GREAT PERHAPS.
 :: Souvenir lointain :: v.1 :: fiches présa/liens/scéna
-